Pourquoi courir ?

Accueil  >  Pourquoi courir ?

100% des dons collectés seront affectés à la recherche pour aider les chercheurs à mieux comprendre et à mieux soigner les cancers des enfants.  

Les dons collectés par les participants de la course Enfants sans Cancer 2020 seront affectés à plusieurs programmes de recherche issus d’un appel à projets européen inédit, Fight Kids Cancer, que nous avons lancé en janvier 2020 avec la Fondation belge KickCancer et la Fondation luxembourgeoise Kriibskrank Kanner, en collaboration avec l’ESF – European Science Foundation – et un comité d’experts scientifiques internationaux. 

Vingt-trois projets de recherche ont été soumis par différents chercheurs européens entre mi-janvier et fin avril 2020 et ont été évalués par le comité scientifique de Fight Kids Cancer.

Six projets, particulièrement innovants et prometteurs, ont été retenus ; ils portent sur les tumeurs cérébrales, les leucémies aiguës myéloblastiques, les ostéosarcomes, les neuroblastomes et les sarcomes rhabdoïdes, des cancers pédiatriques pédiatriques particulièrement agressifs et dont le taux de rechute est souvent élevé.

Promus par des centres de recherche français, belge, autrichien et espagnol, ils ont comme objectif de mieux comprendre les mécanismes de résistance aux traitements existants et de trouver des approches thérapeutiques nouvelles pour les rendre plus efficaces.

  • Essai clinique AsiDNA

A Phase Ib/II study of AsiDNA™ in association with re-irradiation in paediatric high-grade glioma

Investigateur principal : Francois Doz, France (Institut Curie)
Pays concernés : France, Allemagne, Italie, Espagne, Pays-Bas, UK

Cet essai clinique porte sur les gliomes de haut grade, tumeurs cérébrales très agressives chez les enfants. L’objectif est d’améliorer l’efficacité à la radiothérapie grâce à une molécule de réparation d’ADN de la tumeur, dans le but d’augmenter le taux de survie des enfants sans accroitre la toxicité du traitement.

  • Programme POBCORN (recherche translationnelle)  

Dissecting thePathOgenic mechanisms in central nervous system high-grade neuroepithelial tumors with BCOR-alteratioN (CNS HGNET-BCOR)

Investigateur principal : Johannes Gojo, Autriche (Vienne)
Pays concernés : Autriche, Allemagne, États-Unis

Ce programme de recherche translationnelle porte sur toutes les tumeurs cérébrales pédiatriques. Suite à la découverte récente d’une anomalie commune – BCOR – dans plusieurs tumeurs cérébrales à haut risque sans option thérapeutique, l’équipe de recherche va tester différents traitements pour cibler cette anomalie et essayer d’obtenir une réponse thérapeutique.

  • Programme IMAGINE (recherche translationnelle) 

Implementing MAgnetic targeting of nano-Guided ImmuNE cells 

Investigateur principal : Antonio Perez Martinez, Espagne (Madrid)
Pays concernés : Espagne, France, Norvège

Ce programme de recherche translationnelle porte sur les ostéosarcomes pédiatriques qui touchent 10 à 14% des enfants et des jeunes diagnostiqués d’un cancer. Aucun progrès n’a été fait au niveau des traitements durant les 30 dernières années dans ce cancer qui reste à un taux de survie de 20% à 5 ans dans les cas métastatiques.  Son approche est particulièrement innovante :  les chercheurs vont associer la technologie des nanoparticules et celle de l’immunothérapie pour accélérer et mieux diffuser les CAR-T cell dans l’organisme, afin de cibler la tumeur au plus près et plus efficacement.

  • Programme ALARM 3 (recherche translationnelle) 

Acute myeloid Leukemia At Relapse in children and teenager: Molecular profiling, Multidrug testing and MSC interaction studies”

Investigateur principal : Arnaud Petit, France (Sorbonne)
Pays concernés : France (plusieurs centres de recherche à Paris, Lille, Lyon)

Ce programme de recherche translationnelle porte sur les leucémies aiguës myéloblastiques, dont le taux de rechute est de 35-45% avec seulement 38% de survie 4 ans après rechute. Il vise à étudier le profil moléculaire de ce type de leucémie au diagnostic et à la rechute afin de comparer les anomalies, analyser les mécanismes de résistance aux traitements, et ainsi identifier les patients qui ont un risque de rechute plus important. Cela permettra de mettre en place de nouvelles thérapies ciblées dès le diagnostic, avant la rechute. L’objectif est aussi de réduire les séquelles à long terme pour les patients et d’améliorer leur qualité de vie post-traitement.

  • Programme RESTRAIN (recherche translationnelle)

Replicative stress resistance modelling and therapeutic targeting in neuroblastoma

Investigateur principal : Frank Speleman, Belgique
Pays concernés : Belgique, Royaume-Uni

Ce programme de recherche translationnelle porte sur l’étude du gène RRM2 dans les neuroblastomes. Il vise à améliorer les connaissances sur les causes du neuroblastome afin de mieux les soigner.

  • Programme EpiRT (recherche translationnelle) 

Combination of epidrugs in Rhabdoid tumors : a comprehensive analysis of effectiveness and of the mechanisms of resistance

Investigateur principal : Franck Bourdeaut, France (Institut Curie)
Pays concernés : France, Allemagne

Ce programme de recherche translationnelle porte sur les sarcomes rhabdoïdes, tumeurs très agressives avec moins de 50% de taux de survie et des séquelles à long terme importantes suite aux traitements actuels très agressifs. Il vise à étudier les mécanismes de résistance aux traitements existants et analyser l’efficacité de deux nouveaux médicaments épi-génétiques dans le but de préparer de nouveaux essais cliniques avec des traitements plus efficaces et moins toxiques.

Programmes financés par les éditions précédentes :

En 2019 : 5.500 coureurs et 28.000 donateurs ont permis de collecter la sommes exceptionnelle de 1.830.000 euros pour financer les programmes MAPPYACTS et AcSé-ESMART – pour lesquels nous avions déjà couru en 2015 et 2017. Ces programmes sont particulièrement porteurs d’espoir pour les enfants en rechute ou en échec thérapeutique, et seront renforcés dans leur impact pour bénéficier au plus grand nombre d’enfants.
Grâce à la course Enfants sans Cancer 2019 :
– 600 enfants supplémentaires peuvent bénéficier d’un séquençage complet de leur tumeur ou leucémie dans MAPPYACTS 2.0
– 4 nouveaux traitements innovants sont proposés dans AcSé-ESMART 

En 2018 : 5.000 coureurs et 26.000 donateurs ont permis de collecter 1.650.000 euros pour financer des programmes de recherche dans deux domaines de pointe : l’IMMUNOTHÉRAPIE (BEACON-IMMUNO et NIVO-ALCL) et le BIG DATA (programme de ITCC).

En 2017 : 5.000 coureurs et 25.000 donateurs ont permis de collecter 1.625.000 euros pour financer deux programmes de recherche: MAPPYACTS et BIOMEDE, déjà financé en 2014. MAPPYACTS va permettre de réaliser des analyses moléculaires et immunologiques pour les enfants en rechute, quel que soit leur type de cancer.

En 2016 : 3.800 coureurs et 22.000 donateurs ont permis de collecter 1.331.000 euros pour financer les essais thérapeutiques MICCHADO et PARC. Ces programmes, particulièrement innovants, sont réalisés en partenariat avec la Société Française de lutte contre les Cancers et leucémies de l’Enfant et de l’adolescent (SFCE), l’Institut Curie, Gustave Roussy et le réseau européen Innovative Therapies for Children with Cancer (ITCC).

En 2015 : 2.500 coureurs et 21.000 donateurs ont permis de collecter 1.022.000 euros pour l’essai thérapeutique ESMART, unique au monde, qui va fortement accélérer l’accès des enfants atteints de cancer en rechute ou en échec thérapeutique à un traitement ciblé, en proposant 10 traitements différents.

En 2014 : 1.600 coureurs et 12.500 donateurs ont permis de collecter 665.000 euros pour l’essai thérapeutique BIOMEDE sur les gliomes infiltrants du tronc cérébral, maladie au pronostic particulièrement sombre.

En 2013 : 1.000 coureurs et 7.500 donateurs ont permis de collecter 400.000 euros pour l’essai thérapeutique BEACON sur les neuroblastomes.

En 2012 : 600 coureurs et 4.000 donateurs ont permis de collecter 203.000 euros, permettant de démarrer l’essai thérapeutique VINILO sur les gliomes de bas grade, tumeurs cérébrales les plus fréquentes chez les enfants. Ce projet est piloté par Gustave Roussy.

Pour en savoir plus sur le financement de la recherche par Imagine for Margo cliquez ici

Logo Imagine for MargoImagine for Margo travaille en partenariat avec Gustave Roussy, le réseau européen ITCC, l’Institut Curie et la SFCE (Société Française de lutte contre les Cancers et leucémies de l’Enfant et de l’adolescent) afin de définir les programmes de recherche à financer pour accélérer la recherche sur les cancers pédiatriques.

« Grâce au soutien majeur d’Imagine for Margo à ITCC, nous accélérons le développement des innovations thérapeutiques pour les enfants en France et en Europe » Pr. Gilles Vassal, Gustave Roussy, Président de ITCC.

« Dans le domaine de la recherche des cancers pédiatriques, en France et en Europe, il y a un « avant » et un « après » Imagine for Margo » Pr François Doz, directeur adjoint à l’innovation, la recherche clinique et l’enseignement du centre SIREDO de l’Institut Curie

CLICK HERE TO READ THE ENGLISH VERSION